Fleur Pellerin annonce un projet de grande école de mode publique

Publié le 23/12/2015 par Mathilda Panigada
Partager sur les réseaux sociaux :

La ministre de la Culture Fleur Pellerin a annoncé les prémices d’un projet de grande école de mode publique, qui prendrait vie par le biais d’un partenariat entre l’Ecole nationale supérieure des Arts décoratifs, les Mines et Paris-Dauphine.

Au mois d’août dernier, le très influent site Business of Fashion rendait public son classement des écoles de mode à l’échelle mondiale. Force est de constater que la France, pourtant largement considérée comme capitale mondiale de la mode, n’y occupait qu’une place mineure. En effet, sur deux catégories, la France n’apparaissait qu’une seule fois, classée en septième position sur dix dans la catégorie Masters grâce à l’IFM. A Paris comme en province, la France dispose pourtant de nombreuses écoles de mode à la renommée internationale, qu’il s’agisse de l’école ESMOD, du studio Berçot, de l’école Duperré ou encore de l’université de la Mode à Lyon.

Mi-décembre, Lyne Cohen-Solal, ex-adjointe du maire de Paris, remettait à Fleur Pellerin et à Emmanuel Macron un rapport sur le secteur de la mode en France, pointant du doigt le manque de structuration du paysage des formations aux métiers de la mode et l’exil à l’étranger des meilleurs étudiants.

Pour pallier à cet état de fait, la ministre de la Culture a donc annoncé le projet d’une grande école de mode publique en France, qui se traduirait par le biais d’un partenariat entre l’Ecole nationale supérieure des Arts décoratifs, l’Ecole nationale supérieure des Mines de Paris et l’Université Paris-Dauphine. Affaire à suivre.

Articles complémentaires

Secteurs

Qui sommes-nous ? |  Annonceurs |  Partenaires |  Inscription à la Newsletter |  Contacts |  Informations légales |  © abc-luxe 2015