La vente de la bibliothèque personnelle de Pierre Bergé rapporte près de 12 M€

Publié le 15/12/2015 par Mathilda Panigada
Partager sur les réseaux sociaux :

Le 11 décembre dernier se tenait la première partie de la vente aux enchères de la bibliothèque personnelle de Pierre Bergé chez Drouot, en collaboration avec Sotheby’s. Rassemblant quelque 1 600 ouvrages littéraires, partitions musicales et manuscrits précieux datés du 15e au 20e siècle, la vente aux enchères a totalisé un montant de 11 687 380 € frais inclus. Parmi les lots proposés, l’édition princeps des Confessions de saint Augustin, imprimée vers 1470, s’est envolée pour 318 078 €, tandis que l’exemplaire des Œuvres de Louise Labbé est parti pour 524 845 €. Le recueil des notes autographes, ébauches, plans et scénarios de L’Éducation sentimentale de Flaubert, a été adjugé à 587 720 €, et le dessin sur papier Ruines gothiques de Victor Hugo a atteint 500 500 €. L’édition originale des Fables de La Fontaine en reliure ancienne a été vendue 208 613 €, soit trois fois plus que son estimation.

« On parlera d’un goût Bergé, comme on parle d’un goût Noailles » a dit un jour Yves Saint Laurent. Ce goût Bergé, guidé par la passion d’un lecteur devenu bibliophile averti, s’incarne à travers tous les titres de cette bibliothèque. Cette première vente, qui a donné lieu à des expositions internationales, à l’édition d’un catalogue devenu une référence pour tous les bibliophiles, a eu une résonnance dans le monde entier dont nous nous réjouissons » a souligné, suite à la vente, Antoine Godeau, commissaire-priseur et vice-président de la SVV Pierre Bergé & associés.

Articles complémentaires

Secteurs

Qui sommes-nous ? |  Annonceurs |  Partenaires |  Inscription à la Newsletter |  Contacts |  Informations légales |  © abc-luxe 2015