Les Nuits Claires : Marie-Claire vous fait danser jusqu’au bout de la nuit

Publié le 31/03/2016 par Mathilda Panigada
Partager sur les réseaux sociaux :

Les 1er et 2 avril se tiendra la seconde édition des Nuits Claires, un festival musical unique en son genre à la programmation électro-pop ultra pointue, organisé par Marie-Claire.

Après une première édition en 2015 couronnée de succès, qui avait rassemblé près de 2 000 festivaliers et mélomanes avertis dans l’enceinte du Palais de Tokyo, Marie-Claire remet le couvert et lance la seconde édition des Nuits Claires. Un évènement placé sous le signe de l’audace pour le magazine, qui a entamé depuis l’an dernier une nouvelle stratégie axée autour de la diversification et de l’innovation, et qui découle de la volonté de Marie-Claire de souligner son attachement à l’univers culturel et musical. À l’affiche de ce second rendez-vous : le chanteur australien Josef Salvat, le duo Her, Jono Ma du groupe Jagwar Ma, le groupe catalan Yall ou encore Claude Violante, Peaches, Etienne de Crécy, Breton Labs, Les Gordon et Postaal.

Nous nous sommes entretenues avec Jean-Paul Lubot, directeur général délégué du groupe Marie-Claire, afin d’en savoir plus sur les tenants et aboutissants de cet évènement immanquable pour les amoureux d’électro-pop.

Avec 2 000 festivaliers l’an dernier, la première édition des Nuits Claires a connu un grand succès. Quelles sont vos attentes pour cette seconde édition ?

Pour l’instant, nous avons déjà confirmé la présence de près de 2 000 personnes, et nous prévoyons un total d’environ 2 500 personnes. Nous avons bénéficié d’une belle couverture, c’est un festival qui plaît beaucoup, qui a une belle image grâce au succès de la première édition, donc de belles retombées.

Quelles répercussions attendez-vous suite à l’organisation d’un tel évènement ? Une hausse des ventes du magazine, séduire un public plus jeune ?

Nous avons trois objectifs : mettre en place un nouveau business qui entre dans le cadre de l’écosystème de marque, faire vivre cette marque, notamment en séduisant un public plus jeune afin de faire bouger son regard sur Marie-Claire, et enfin mettre en place une très grosse opération RP.
Je ne mesure pas la vertu des Nuits Claires en BtoC mais plutôt en BtoB, puisque c’est un évènement qui va nous permettre de créer un buzz positif autour de la marque Marie-Claire, qui aura des répercussions sur nos différentes plates-formes média, mais aussi de modifier notre image auprès des annonceurs. C’est un évènement de communication, doublé d’un véritable relais de croissance.

Quel est le business model des Nuits Claires ?

Il repose sur trois éléments clefs : le sponsoring, grâce à d’importants partenaires comme Hello Bank, YSL Beauté, Piper Heidsieck, Renault, Nova ou encore le Bonbon, les entrées et bien sûr les consommations.

Comment s’est effectuée la sélection des artistes qui seront présents ?

Nous avons collaboré avec le Morgane Groupe, organisateur des Francofolies, du Printemps de Bourges... qui s’est chargé de la production exécutive. Ce sont eux qui nous ont fait des propositions de groupe. Nous avons sélectionné des artistes pointus, et dont nous parlons déjà dans nos colonnes. Le but est de mêler découvertes musicales et artistes plus aguerris.

Marie-Claire vit actuellement une période marquée par le changement et l’innovation. D’autres évènements de diversification sont envisagés ?

Tout à fait ! Nous relançons cette année les Eaux Claires, un évènement beauté dédié à la thalasso haut de gamme, les Shoes First en partenariat avec les Galeries Lafayette, le Grand Forum Marie-Claire qui se tiendra au mois de septembre au CNAM. Nous travaillons également sur de très grosses opérations à venir, notamment le lancement des Idées Claires, une croisière culturelle qui réunira différents grands témoins qui viendront s’exprimer auprès des journalistes Marie-Claire.

Les Nuits Claires par Marie-Claire
Les 1er et 2 avril au Yoyo, Palais de Tokyo.
13, avenue du Président-Wilson, 75016 Paris.
Réserver vos places ICI

(Re)découvrez notre interview de Jean-Paul Lubot, directeur général délégué du groupe Marie-Claire.

Articles complémentaires

Secteurs

Qui sommes-nous ? |  Annonceurs |  Partenaires |  Inscription à la Newsletter |  Contacts |  Informations légales |  © abc-luxe 2015