spip.php?page=document&id_document=0 } />

Richemont : un accord trouvé pour réduire le nombre d’emplois supprimés

Publié le 14/12/2016 par Abc-luxe
Partager sur les réseaux sociaux :

Le groupe Richemont, les représentants du personnel et le syndicat Unia, sont parvenus à trouver un accord visant à réduire le nombre de licenciements prévus dans le cadre du plan de restructuration mis en place par le groupe suisse.

Au mois de novembre dernier, Richemont avait fait part de son intention de supprimer 200 à 250 emplois afin de réduire ses coûts et faire face au déclin du marché de l’horlogerie. Suite à cette annonce, les salariés avaient exprimé leur colère en participant à des manifestations organisées au Sentier, dans la vallée de Joux, et à Plan-les-Ouates.

Vendredi dernier, les représentants du groupe Richemont, de ses employés et du syndicat Unia, se sont réunis en assemblée générale et sont finalement parvenus à un accord. Le nombre de licenciements sera ainsi limité à 170, les indemnités de départ seront augmentées de 15 à 20%, et les mesures d’accompagnement des personnes licenciées seront améliorées. En revanche, le groupe est resté intransigeant quant à sa décision de ne pas introduire le chômage partiel.

En février dernier, Richemont avait déjà déclaré la suppression de 300 postes, mais avait réussi à limiter le nombre de licenciements à une centaine, notamment grâce à des mesures de reclassement en interne et de départ à la retraite anticipée.

Articles complémentaires

Secteurs

Qui sommes-nous ? |  Annonceurs |  Partenaires |  Inscription à la Newsletter |  Contacts |  Informations légales |  © abc-luxe 2015