Un investisseur coréen fait renaître la maison Paul Poiret

Publié le 25/08/2015 par Mathilda Panigada
Partager sur les réseaux sociaux :

Après Vionnet et Schiaparelli, c’est une nouvelle maison emblématique de l’histoire de la couture française qui devrait (re)voir le jour d’ici peu. Selon WWD, la maison Paul Poiret a été acquise par le groupe coréen Shinsegae International, dans l’idée de relancer la marque.

C’est en 1903 que le couturier Paul Poiret ouvre sa maison de couture, après avoir fait ses classes auprès de Jacques Doucet et Charles Frederick Worth. Esthète et visionnaire, celui que l’on surnomme « Paul Poiret le Magnifique » devient rapidement le couturier chouchou des comédiennes et des élégantes du tout-Paris. Ce n’est qu’en 1923 que la maison connaît ses premières difficultés financières, concurrencée par les créateurs émergents après la 1ère Guerre Mondiale. En 1929, elle ferme définitivement ses portes.

Plus de 80 années plus tard, la maison Paul Poiret est en passe de vivre une nouvelle ère. Jusqu’à présent propriété de la société Luvanis SA, à qui l’on doit déjà la renaissance de Vionnet ou de Moynat, la maison de couture a été vendue au groupe Shinsegae International, spécialisé dans la distribution de marques de mode et de luxe. Si Arnaud de Lummen, CEO de Luvanis SA avait d’ores et déjà mis au point un plan de relance (avec, pour directeur artistique idéal, John Galliano), le groupe coréen entend bien raviver cette maison historique, tout en en adaptant les codes à la consommatrice actuelle.

Articles complémentaires

Secteurs

Qui sommes-nous ? |  Annonceurs |  Partenaires |  Inscription à la Newsletter |  Contacts |  Informations légales |  © abc-luxe 2015