L’horloger Pequignet placé en liquidation judiciaire

Publié le 2/12/2016 par Abc-luxe
Partager sur les réseaux sociaux :

La manufacture horlogère Pequignet, basée à Morteau dans le Doubs, a été placée en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Besançon mercredi 30 novembre.

Fondée en 1973 par Emile Pequignet, la manufacture Pequignet s’illustre comme la dernière entreprise française de haute horlogerie. Rachetée en 2004 par Didier Leibundgut, la société avait été placée en redressement judiciaire en 2012 avant de passer aux mains de Laurent Katz et Philippe Spruch. Depuis le mois de juin dernier, Florence Sentilhes dirige l’entreprise, qui emploie 42 personnes à Morteau.

Victime de la crise qui secoue actuellement le marché mondial de l’horlogerie, et compte-tenu de l’historique de l’entreprise, le tribunal de commerce de Besançon a décidé de placer directement Pequignet en liquidation judiciaire, sans passer par la case redressement. Le tribunal a toutefois accordé à la société une poursuite d’activité de trois mois, dans l’optique de trouver un repreneur. La date de remise des offres devra être faite au plus tard le 8 février 2017, et celles-ci seront examinées le 22 février.

Articles complémentaires

Secteurs

Qui sommes-nous ? |  Annonceurs |  Partenaires |  Inscription à la Newsletter |  Contacts |  Informations légales |  © abc-luxe 2015