Sacs en crocodile : Jane Birkin fait la paix avec Hermès

Publié le 15/09/2015 par Mathilda Panigada
Partager sur les réseaux sociaux :

Il y a quelques semaines, l’association PETA (People of the ethical treatment of animals) montrait une vidéo tournée dans un élevage de crocodiles au Zimbabwe ainsi qu’une ferme aux Texas, fournissant des peaux à la maison Hermès pour la réalisation de sacs et de bracelets de montres. Le reportage dévoilait des images choquantes illustrant le sort réservé aux animaux, et avait fait couler beaucoup d’encre. Suite à sa diffusion et à la polémique, Jane Birkin avait demandé à la maison Hermès de débaptiser le fameux sac en crocodile qui porte son nom depuis une trentaine d’années. Aujourd’hui, la marque de luxe et la chanteuse se sont réconciliées.

La maison Hermès a en effet publié un communiqué dans lequel elle reconnaît « un dysfonctionnement ponctuel lors de la procédure définie d’abattage » dans la ferme du Texas, ayant fait l’objet d’un avertissement et d’une mise en garde en cas de non-respect des procédures recommandées. Hermès a déclaré que tout nouvel incident entraînerait l’arrêt immédiat de sa collaboration avec cette ferme. Concernant les images tournées au Zimbabwe, la maison a déclaré qu’elles étaient antérieures à son partenariat avec cette ferme. Qui plus est, l’enseigne de luxe a également assuré avoir mis en place « un vaste et rigoureux programme d’audit auprès de l’ensemble de ses fournisseurs de peaux de crocodile » en complément de ses « inspections régulières depuis dix ans ». Selon son agent, Jane Birkin s’est dite « satisfaite » des dispositions prises par Hermès.

Articles complémentaires

Secteurs

Qui sommes-nous ? |  Annonceurs |  Partenaires |  Inscription à la Newsletter |  Contacts |  Informations légales |  © abc-luxe 2015