Agression de Kim Kardashian : 9 millions d’euros de bijoux dérobés

Publié le 3/10/2016 par Abc-luxe
Partager sur les réseaux sociaux :

La star de télé-réalité Kim Kardashian a été victime d’une agression, alors qu’elle était à Paris dans le cadre de la Fashion Week. Dans la nuit de dimanche à lundi, cinq individus armés et vêtus de blousons de policiers se sont introduits dans l’hôtel particulier du VIIIe arrondissement dans lequel elle séjournait. Selon des sources policières, après l’avoir tenue en joue, les assaillants l’auraient « ligotée » et « enfermée dans la salle de bain » afin de dérober les bijoux qui se trouvaient dans sa chambre. Les agresseurs ont ensuite pris la fuite en volant des vélos dans le hall de l’établissement. Le montant estimé du butin s’élève à 9 millions d’euros.

« Elle est vraiment très sonnée, mais, physiquement, elle est indemne », a déclaré la porte-parole de Kim Kardashian. Après avoir été entendue par la police, la star a quitté la France tôt ce lundi matin.

La brigade de répression du banditisme (BRB) a été saisie de l’enquête, a déclaré la préfecture de police de Paris.

Un impact négatif pour l’image de la France
Un incident dont la ville de Paris et plus particulièrement les acteurs de l’hôtellerie, déjà fortement pénalisés par la baisse du tourisme causée par les attentats terroristes de Paris et de Nice, se seraient volontiers passés. Récemment, le cabinet KPMG indiquait s’attendre à une baisse du chiffre d’affaires des hôteliers français de l’ordre de 10%. Une prévision à laquelle s’ajoute dorénavant l’impact catastrophique de l’agression de Kim Kardashian au cœur de Paris, dans une résidence privée mais également en plein état d’urgence.

Rapidement, l’affaire a été commentée par la classe politique, Nathalie Kosciusko-Morizet en tête, qui a évoqué la « contre-pub » qu’un tel évènement représentait pour la ville, pointant du doigt le manque de réactivité du pouvoir et de la municipalité en terme de sécurité.

La réponse d’Anne Hidalgo ne s’est pas faite attendre. Dans un communiqué partagé en fin de matinée, la maire de Paris a condamné cette agression et exprimé tout son soutien à Kim Kardashian, invitant également les responsables politiques à « faire preuve de responsabilité », soulignant que l’utilisation polémique de ce fait divers pourrait nuire au secteur du tourisme et aux 500 000 emplois qu’il représente.

Récemment, Anne Hidalgo avait dévoilé un film promotionnel de la capitale, réalisé par Jalil Lespert, dans le but de montrer l’image « d’une ville qui n’a pas peur » afin de relancer la fréquentation touristique en berne.

Articles complémentaires

Secteurs

Qui sommes-nous ? |  Annonceurs |  Partenaires |  Inscription à la Newsletter |  Contacts |  Informations légales |  © abc-luxe 2015