Jaquet Droz remet la seconde morte à l’honneur

Publié le 20/11/2015 par Mathilda Panigada
Mots-clés :
Partager sur les réseaux sociaux :

C’est au 18e siècle que la seconde morte voit le jour. Cette technique horlogère rarissime, qui nécessite une grande maîtrise de la mécanique de précision, permet à la trotteuse de se déplacer en effectuant un saut par seconde et non plus de manière linéaire. Les montres à seconde morte s’illustrent historiquement comme les précurseurs du chronographe.

Tombée dans l’oubli, c’est aujourd’hui la maison Jaquet Droz qui décide de donner une nouvelle vie à cette complication historique, en l’appliquant à l’un de ses modèles emblématiques, la Grande Seconde.

Pour l’occasion, la montre se pare donc d’une nouvelle allure chicissime : l’aiguille des secondes, habituellement décentrée, s’invite à présent au cœur du cadran, tandis que le quantième rétrograde occupe l’espace qui lui est traditionnellement réservé. Pour concevoir ce modèle, les artisans de la maison ont utilisé la technologie du spiral en silicium, permettant de limiter la sensibilité aux champs magnétiques, aux variations de température et de pression pour une mesure du temps d’une précision absolue.

Les composants mécaniques ont quant à eux, été obtenus grâce à la maîtrise par le Swatch Group des procédés de nanotechnologie, permettant la fabrication de pièces extrêmement précises. Un modèle d’élégance et de virtuosité qui devrait sans nul doute séduire connaisseurs et amateurs d’horlogerie de prestige.

www.jaquet-droz.com/fr

Articles complémentaires

Secteurs

Qui sommes-nous ? |  Annonceurs |  Partenaires |  Inscription à la Newsletter |  Contacts |  Informations légales |  © abc-luxe 2015