L’Inde interdit l’importation de cuirs exotiques et certaines fourrures

Publié le 9/01/2017 par Abc-luxe
Mots-clés :
Partager sur les réseaux sociaux :

Suite aux informations diffusées par PETA révélant les méthodes particulièrement cruelles appliquées par certains élevages, la Direction générale indienne du commerce extérieur (DGFT) a décidé d’interdire l’importation en Inde de peaux de reptiles ainsi que de fourrures de chinchillas, de visons et de renards. Une décision majeure qui fait écho à une volonté grandissante de la part des marques et maisons de mode, d’opter pour des alternatives cruelty-free dans le cadre de leurs collections.

« Aujourd’hui, il est simple d’avoir un look qui tue sans tuer – grâce aux simili-peaux de croco et serpent et autres matières qui imitent la beauté des animaux sans leur nuire – et nous espérons que cette décision incitera les grandes marques de mode à adopter des tissus végans et novateurs et à cesser de vendre des produits fabriqués au prix de la souffrance des animaux », souligne Isabelle Goetz, porte-parole de PETA France.

Au mois de décembre dernier, l’organisation de défense des animaux avait diffusé une vidéo dénonçant la grande souffrance des reptiles élevés et abattus dans plusieurs élevages vietnamiens, dont certains affirmant fournir Louis Vuitton.

En 2015, c’est dans élevage de crocodiles au Zimbabwe ainsi qu’une ferme aux Texas, fournissant des peaux à la maison Hermès pour la réalisation de sacs et de bracelets de montres que des images avaient été tournées. La vidéo, particulièrement choquante, avait suscité bon nombre de réactions, de la part des défenseurs des animaux comme des clients de la maison.

www.petafrance.com

Lire aussi : PETA célèbre les acteurs de la mode les plus soucieux du bien-être animal.

Articles complémentaires

Secteurs

Qui sommes-nous ? |  Annonceurs |  Partenaires |  Inscription à la Newsletter |  Contacts |  Informations légales |  © abc-luxe 2015