spip.php?page=document&id_document=0 } />

Ralph Lauren se sépare de son directeur général Stefan Larsson

Publié le 3/02/2017 par Abc-luxe
Partager sur les réseaux sociaux :

L’entente aura été de courte durée. Un peu moins d’un an et demi après son arrivée à la direction opérationnelle du groupe Ralph Lauren, Stefan Larsson quitte ses fonctions. Son départ sera effectif le 1er mai prochain.

Le businessman suédois de 42 ans avait rejoint les rangs de Ralph Lauren après avoir contribué au succès de Old Navy, la griffe accessible du groupe Gap, en tant que président. Il avait alors pour mission de remplacer Ralph Lauren à la direction opérationnelle du groupe dans le but de redynamiser la marque afin de la rendre plus attractive auprès des Millennials et de renouer avec la croissance. Dans cette optique, la société avait mis en place un plan stratégique baptisé Way Forward Plan visant à amoindrir les coûts, par le biais notamment de réduction d’effectifs et de fermetures de magasins.

Mais la magie n’aura pas opéré. Après seize mois à la tête de Ralph Lauren, Stefan Larsson quitte ses fonctions. En cause, des divergences de points de vue avec le fondateur de la mythique griffe de prêt-à-porter preppy.

« Stefan et moi partageons un amour et un respect pour l’ADN de cette grande marque, et nous reconnaissons tous deux la nécessité d’évoluer », indique Ralph Lauren dans un communiqué. « Cependant, nous avons constaté que nous avons des points de vue différents sur la manière de faire évoluer les parties créatives et sur la relation avec le client. Après de nombreuses conversations entre nous et avec notre conseil d’administration, nous avons convenu de nous séparer ».

L’annonce du départ de Stefan Larsson a été faite simultanément à la publication des résultats financiers trimestriels du groupe, qui a vu ses ventes chuter de -12% à 1,7 milliard de dollars, et son bénéfice net s’établir à 82 millions de dollars, contre 131 millions l’année précédente à la même période.

Lors de l’exercice décalé 2015-2016, clôturé début avril, le chiffre d’affaires s’est tassé de -2,8%, à 7,2 milliards de dollars et le bénéfice a chuté de 43%, à 396 millions de dollars.

En attendant la nomination d’un successeur à Stefan Larsson, c’est Jane Nielsen, directrice financière, qui supervisera le groupe ad interim.

Articles complémentaires

Secteurs

Qui sommes-nous ? |  Annonceurs |  Partenaires |  Inscription à la Newsletter |  Contacts |  Informations légales |  © abc-luxe 2015