La cadence s’accélère pour Le Collectionist. La startup parisienne, spécialiste de la location saisonnière de villas de luxe, vient de réaliser une levée de fonds de 10 millions de dollars dans le but d’accélérer son développement. Un tour de table mené auprès du fonds franco-américain Red River West, initié par la holding Artémis de la famille Pinault, qui rejoint les investisseurs historiques de la société, parmi lesquels XAnge et Partech Ventures.

Fondée en 2013 par Max Aniort, Eliott Cohen-Skalli et Olivier Cahané, Le Collectionist propose aux particuliers fortunés, la location de biens d’exception, situés dans près d’une centaine de destinations idylliques. Un concept qui a valu à la jeune pousse française, le surnom de « AirBnb des riches », et qu’elle entend bien développer au cours des mois à venir. À cet effet, Le Collectionnist vient de finaliser une levée de fonds de 10 millions de dollars, qui lui permettra d’accélérer son développement, notamment à l’international. En effet, l’entreprise envisage d’implanter des bureaux dans « une centaine d’endroits dans le monde » d’ici à 2020, et d’accroître particulièrement sa présence aux Etats-Unis dans le but d’attirer les touristes américains en France et en Europe, et d’opérer de nouvelles destinations outre-Atlantique. Par ailleurs, la startup souhaite progresser en matière de personnalisation des expériences, grâce au recueil de données et d’informations sur les clients, qui permettra de leur proposer des recommandations sur mesure.

En parallèle, Le Collectionnist a également annoncé l’acquisition de son rival espagnol Bonder & Co, présent à Ibiza, Formentera et Barcelone, pour un montant non dévoilé.

 

Tags: , , , ,