Le tribunal de commerce de Paris a approuvé vendredi l’offre du chinois Icicle Fashion Group pour la reprise de la maison Carven.

Placée en redressement judiciaire depuis le mois de mai dernier, la maison Carven se cherchait un repreneur depuis le mois de mai. Si huit candidats, parmi lesquels Axara, Cashtex et Lee Cooper France, s’étaient manifestés pour acquérir la griffe, c’est finalement l’offre du chinois Icicle Fashion Group qui s’est attirée les faveurs du tribunal de commerce de Paris, qui a rendu son verdict lors de l’audience de vendredi 12 octobre.

La semaine dernière, des sources proches du dossier avaient affirmé que le groupe chinois était le mieux placé pour acquérir la maison. En effet, Icicle proposait non seulement la reprise de la totalité des salariés de l’enseigne, près d’une centaine à ce jour, et les quatre boutiques existantes. Mais surtout, le groupe prévoirait d’injecter plus de 4 millions dans l’entreprise afin de la relancer en France, en Chine et à l’international. « L’expérience d’Icicle dans la créativité, la production et la distribution seront des actifs clés pour la future expansion de Carven qui conservera son indépendance de marque » a précisé le groupe dans un communiqué.

Créé à Shanghai en 1997, le groupe détient la marque premium Icicle et compte plus de 250 magasins en Chine, dont des franchisés. Ses ventes au détail ont totalisé 204 millions d’euros en 2017 et il projette d’ouvrir une première boutique à Paris en 2019.

PARTAGEZ CET ARTICLE :