Le fabricant italien de lunettes Luxottica, qui doit fusionner prochainement avec le groupe français Essilor, a annoncé des ventes en baisse de -3,5% à 2,147 milliards d’euros au troisième trimestre de l’exercice 2017. À taux de change constants, les ventes progressent de +0,8%.

Le recul s’explique notamment par la force de l’euro par rapport aux autres principales monnaies et les ouragans qui ont touché l’Amérique du Nord et entraîné la fermeture de nombreuses boutiques. « Nous sommes satisfaits des résultats de juillet et août, mois durant lesquels les activités du groupe ont montré une solide croissance, ont indiqué le président exécutif de Luxottica, Leonardo del Vecchio, et le directeur général, Massimo Vian. Les événements inattendus de septembre ont affecté les ventes, en Amérique du Nord, au Mexique et en Chine. Pourtant, malgré cela et une forte volatilité des changes, nous avons terminé le trimestre en croissance (à taux de change constants) ».

Par ailleurs, sur les neuf premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires a progressé de 1,7%, à 6,9 milliards d’euros, et de 1,5% à taux de change constants.

Dans un communiqué, le groupe italien a confirmé ses objectifs pour 2017, précisant toutefois que ses ventes annuelles devraient se situer « dans le bas de sa fourchette de prévisions ».

PARTAGEZ CET ARTICLE :