Le groupe SMCP a publié ce lundi ses résultats pour le premier semestre de l’exercice 2017, et a annoncé l’enregistrement de son document de base auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF) dans le cadre de son IPO. 

Au cours des six premiers mois de l’année 2017, le groupe SMCP, qui rassemble les marques Sandro, Maje et Claudie Pierlot, revendique un chiffre d’affaires en hausse de +16,4% à 439 millions d’euros, pour un EBITDA en progression de +20% à 73 millions d’euros. Des performances portées notamment par les ventes à l’international, qui représentent 57% du chiffre d’affaires du groupe, et les ventes via les canaux digitaux, qui comptent désormais pour 12%.

Ce lundi 18 septembre, le groupe français a annoncé la première étape de son projet d’introduction en Bourse, révélé au mois de juin dernier, avec l’enregistrement de son document de base auprès de l’Autorité des marchés financiers. « Nous nous apprêtons à franchir ce nouveau cap dans la vie du groupe SMCP, avec le soutien de notre actionnaire de contrôle Shandong Ruyi, alors que l’attractivité de nos trois marques ne cesse de croître partout dans le monde, souligne dans un communiqué Daniel Lalonde, président et directeur général du groupe SMCP. Nos résultats du premier semestre 2017 enregistrent une forte croissance de notre chiffre d’affaires et de notre rentabilité. Ce succès confirme la pertinence de notre modèle et de notre stratégie visant la croissance organique, l’expansion de notre réseau sur nos marchés clés, l’accélération du digital, de notre gamme Homme et des accessoires ».

Yafu Qiu, président de Shandong Ruyi, a déclaré pour sa part que le groupe chinois entendait conserver sa position d’actionnaire majoritaire à l’issue de l’opération, « et continuer ainsi à soutenir SMCP dans sa stratégie de croissance pour les années futures ».

PARTAGEZ CET ARTICLE :