Alors que Riccardo Tisci dévoilait ces derniers jours sur Instagram ses premières silhouettes pour la maison britannique, dont il a pris la direction artistique au mois de mars dernier, Burberry publiait ce mercredi ses résultats pour le quatrième trimestre 2017, clos au 31 mars.

Au cours des trois derniers mois de son exercice décalé, la maison a vu son bénéfice ajusté progresser de +2% à 467 millions de livres, surpassant légèrement le consensus du marché. Le bénéfice net s’établit à 294 millions de livres, soit à peine plus haut que lors de l’exercice précédent. Le chiffre d’affaires recule pour sa part de -1% à 2,73 milliards de livres, contre 2,76 l’an dernier.

Il s’agit des tout premiers résultats annuels présentés par la maison depuis l’arrivée de son nouveau directeur général, Marco Gobetti, qui s’est montré confiant pour l’exercice 2018. « Alors que la transformation de Burberry reste à faire, les premières mesures que nous avons prises pour redynamiser notre marque, montrent des signes prometteurs à priori », a souligné M. Gobetti. Au mois de novembre 2017, le dirigeant avait présenté un plan stratégique visant à faire renouer les ventes avec la croissance en menant une montée en gamme de l’offre produits et une refonte totale des magasins. « Avec Riccardo Tisci désormais à bord et une équipe de direction forte, nous sommes enthousiastes pour l’année à venir et nous restons totalement concentrés sur la mise en oeuvre de notre stratégie de valorisation viable à long terme ». La maison a également précisé que son activité a été conforme à ses objectifs depuis le début de son exercice débuté le 1er avril.

B Classic | The poncho #bclassic @burberry🇬🇧

A post shared by Riccardo Tisci (@riccardotisci17) on

PARTAGEZ CET ARTICLE :