Après une année 2017 placée sous le signe de la croissance, le sellier-maroquinier Hermès poursuit sur sa lancée et annonce des résultats en forte hausse pour le premier semestre de l’exercice 2018. Un dynamisme qui place l’année 2018 sous les meilleurs augures pour le groupe, qui a d’ores et déjà confirmé « un objectif de progression du chiffre d’affaires à taux constants ambitieux ». 

Au cours des six premiers mois de l’année, le groupe a vu ses ventes décoller de +11% à taux constants à 2,85 milliards d’euros. Après un premier trimestre marqué par une croissance de +11% de son chiffre d’affaires, Hermès a vu son chiffre d’affaires progresser +12% à taux de change constants et +7% à taux de change courants au second trimestre de l’année, pour un total de 1,46 milliard d’euros.

Des performances portées par l’ensemble des zones géographiques, notamment l’Asie hors Japon qui poursuit sa « performance remarquable » avec une progression de +15%, et l’Amérique, qui bénéficie d’une demande soutenue entraînant une croissance de +12%. L’Europe hors France (+7%) et la France (+8%) réalisent une belle performance malgré le renforcement de l’euro, indique le groupe dans un communiqué.

Du côté des différents métiers du groupe, la division Vêtements & Accessoires continue de susciter l’engouement et voit ses ventes progresser de +17%  à 637 millions d’euros au cours du premier semestre. La Maroquinerie & Sellerie reste en pôle position des catégories de métiers les plus dynamiques, avec des ventes qui s’élèvent à 1,42 milliard d’euros, en hausse de +8%. « La demande reste très forte, tant pour les classiques de la maison que pour les autres modèles », précise Hermès. Les Parfums rencontrent également un franc succès, notamment grâce aux best-sellers Terre d’Hermès et Twilly d’Hermès, et progressent de +15% tandis que l’Horlogerie poursuit sa dynamique de reprise avec des ventes en hausse de +9%.

PARTAGEZ CET ARTICLE :