Après deux premiers trimestres marqués par la croissance, le groupe LVMH continue d’afficher une santé rayonnante au troisième trimestre de l’exercice 2018. Le numéro 1 mondial du luxe a ainsi vu ses ventes progresser de +10% par rapport à la même période l’an dernier, pour s’établir à 11,3 milliards d’euros. Une performance conforme aux attentes des analystes, et portée par l’ensemble des groupes d’activités du groupe LVMH.

Au cours des neuf premiers mois de l’année, le groupe affiche une croissance organique de +11%, avec des ventes à 33,1 milliards d’euros. En données publiées, la croissance s’établit à +10%.

Des performances portées principalement par la division Mode & Maroquinerie du groupe,  qui réalise une croissance organique de 14% avec des ventes à 13,05 milliards d’euros. En seconde position, la Distribution Sélective, dont les ventes atteignent 9,5 milliards d’euros avec une croissance organique à +8% sur l’ensemble des neuf premiers mois, mais qui marque le pas au troisième trimestre avec une hausse limitée à +5%.

Au troisième trimestre, la croissance des ventes des Parfums & Cosmétiques s’affiche à +11%, soit un léger recul par rapport au second trimestre (+14%). Idem pour les Montres et la Joaillerie, qui progresse de +10% au T3, avec deux premiers trimestres respectivement à +20% et +12%. Sur les neuf premiers mois, les deux divisions progressent toutefois de +14%.

Dans un communiqué, LVMH a indiqué poursuivre sa stratégie « centrée sur l’innovation et une expansion géographique ciblée dans les marchés les plus porteurs », tout en faisant preuve de vigilance en raison d’un contexte géopolitique et monétaire encore incertain.

PARTAGEZ CET ARTICLE :