Après une nouvelle année record en 2018, LVMH continue d’avoir le vent en poupe en 2019. Au cours du premier trimestre, le géant du luxe a maintenu le cap d’une croissance très solide, annonciatrice de nouvelles performances record sur l’ensemble de l’exercice…

Au cours des trois premiers mois de l’année, le numéro 1 mondial du luxe a vu ses ventes progresser de +16% (+11% à taux de change constant) à 12,53 milliards d’euros. Des résultats nettement supérieurs aux prévisions des analystes, qui tablaient sur une croissance de +8% environ. Si toutes les divisions du groupe enregistrent une croissance solide, la Mode & Maroquinerie conserve son titre de principale source de profit, avec une croissance organique de +15% à 5,1 milliards d’euros, portée notamment par la « remarquable progression » de Louis Vuitton et la « performance exceptionnelle » de Christian Dior.

Les Vins & Spiritueux accélèrent la cadence avec une croissance organique de +9%, grâce au cognac Hennessy notamment qui voit ses volumes augmenter de +11%. En revanche, les Parfums & Cosmétiques et les Montres et la Joaillerie ont marqué le pas, avec des ventes respectivement en hausse de +9% et +4%. La Distribution Sélective progresse de +9%, grâce aux performances de Sephora qui « gagne des parts de marché » et de l’enseigne spécialiste du travel retail DFS.

Du côté des zones géographiques, les ventes aux Etats-Unis, au Japon et en Europe ont respectivement progressé de +8%, +9% et +7%, tandis que l’Asie hors Japon revendique une performance remarquable avec des ventes en hausse de +17%., et ce malgré les craintes d’un ralentissement en Chine dû aux tensions commerciales avec les Etats-Unis.

Suite à l’annonce de ces performances exceptionnelles, l’action LVMH atteignait jeudi matin son plus haut niveau historique en signant la plus forte hausse du CAC40, soit près de +4%.

PARTAGEZ CET ARTICLE :