Gratte-ciel parmi les plus emblématiques de la grosse pomme et chef d’œuvre de l’architecture Art Déco, le célèbre Chysler Building vient d’être vendu… Pour une bouchée de pain.

Ses propriétaires, la société d’investissement émiratie Mubadala et le groupe immobilier Tishman Speyer, viennent en effet de céder le building de 77 étages au au fonds RFR de l’investisseur immobilier new-yorkais Aby Rosen et à la société immobilière autrichienne Signa Holding, pour le montant de 150 millions de dollars. Une somme rondelette, mais néanmoins dérisoire face aux 800 millions de dollars déboursés par Mudabala en 2008 pour racheter 90% du capital de l’immeuble, acquis par Tishman Speyer en 1997 pour un montant estimé à 210 à 250 millions de dollars.

Une vente à perte et une belle moins-value pour Mudabala, qui témoigne des difficultés rencontrées par le marché de l’immobilier new yorkais, notamment les locaux anciens qui subissent les effets des nouvelles constructions. À l’exemple du quartier de Hudson Yards, en cours de construction, qui devrait offrir près de 1,6 million de mètres carrés de bureaux et de logements neufs une fois achevé. En parallèle, il faut savoir que le terrain sur lequel est construit le Chrysler Building est détenu par un tiers, l’université privée Cooper Union. En 1997, Tishman Speyer avait négocié un bail de long terme jusqu’en 2147 avec la faculté, qui prévoyait que le loyer passe de 7,8 millions en 2017 à 32,5 millions par an de 2019 à 2027, selon des documents consultés par l’AFP. La valeur du terrain seul a été estimée à 679 millions de dollars fin 2017.

PARTAGEZ CET ARTICLE :