Le groupe de luxe Richemont a fait état ce jeudi de ventes en légère progression de +1% sur un an à 3,11 milliards d’euros au troisième trimestre de son exercice 2017/2018 décalé, clos fin décembre. Hors effets de change, le chiffre d’affaires a progressé de +7%. Des performances en partie portées par le segment Joaillerie du groupe genevois, qui affiche une croissance de +11% à 1,83 milliard d’euros, alors que les ventes de la division Horlogerie connaissent une hausse plus modérée de +1%.

Du côté des zones géographiques, l’Asie Pacifique revendique des ventes en forte hausse à +11%, portées par une excellente dynamique en Chine continentale, à Hong Kong, Macao et en Corée du Sud, reflétant un regain d’intérêt pour le marché horloger mais également pour la joaillerie. Sur la région Amériques, les ventes de Richemont ont décollé de +8% grâce à la période des fêtes de fin d’année, tandis que le Moyen-Orient accuse une progression de près de +11% également. Seule l’Europe affiche des ventes à la traîne, en recul de -1%, lié à la force de l’euro et la situation en Grande-Bretagne.

Sur les trois premiers trimestres, le groupe annonce une croissance de 10% à changes constants, et 7% en données publiées.

PARTAGEZ CET ARTICLE :