L’alliance automobile Renault, Nissan et Mitsubishi a annoncé ce mardi, la création d’un fonds de capital-risque lié à l’innovation, qui prévoit d’investir jusqu’à 1 milliard de dollars au cours des cinq années à venir.

Evoqué par Reuters la semaine dernière, ce nouveau fonds de capital-risque sera financé à hauteur de 40% par Renault, 40% par Nissan et 20% par Mitsubishi. Baptisée Alliance Ventures, l’entité aura vocation à investir dans l’innovation en prenant des participations au capital de start-up opérant dans les domaines du véhicule électrique, des systèmes de conduite autonome, des services connectés, ou de l’intelligence artificielle.

« Cette initiative vise à attirer les start-up technologiques les plus prometteuses travaillant sur les technologies de la mobilité du futur », a déclaré le PDG de l’alliance franco-japonaise Carlos Ghosn, à l’occasion du salon électronique CES de Las Vegas. Piloté par François Dossa, président de Nissan au Brésil, le fonds technologique sera basé dans la Silicon Valley, à Paris, au Japon et en Chine, « près des centres de technologie et de recherche des membres de l’Alliance, et des zones à fort potentiel d’innovation ».

L’annonce de la création de cette nouvelle entité intervient alors que l’industrie automobile connaît une phase de profonde mutation, liée à l’engouement des consommateurs pour les véhicules éco-responsables, connectés et autonomes d’une part, mais aussi aux nouvelles habitudes de déplacements, à l’instar du covoiturage, des VTC ou des véhicules en libre-service.

Le fonds a d’ores et déjà annoncé 200 millions de dollars d’investissement dès cette année, notamment dans la société américaine Ionic Materials, spécialisée dans le développement de matériaux pour batteries à l’état solide. Un investissement initial qui s’ajoute aux 8,5 milliards de dollars injectés chaque année par les trois constructeurs dans la R&D et les investissements.

« Grâce à de tels investissements, Alliance Ventures permettra d’identifier de nouvelles technologies et de soutenir leur développement. Le plan stratégique de l’Alliance renforce la coopération entre ses membres et vise à doubler le montant des synergies annuelles entre Renault, Nissan et Mitsubishi Motors, jusqu’à atteindre 10 milliards €  fin 2022 », précise l’alliance dans un communiqué.

PARTAGEZ CET ARTICLE :