Alors que le premier épisode de la série American Crime Story consacrée à l’assassinat de Gianni Versace sera diffusé le 17 janvier prochain sur la chaîne américaine FX, la famille Versace a officiellement pris ses distances avec le programme, par le biais d’un communiqué. 

Tandis que la première saison de la série à succès American Crime Story s’intéressait à la retentissante affaire O.J Simpson, la seconde saison, qui fera son arrivée sur les écrans le 17 janvier, sera consacrée au meurtre du couturier Gianni Versace, fondateur de la maison éponyme, par le tueur en série Andrew Cunanan. Si, à l’instar de la première saison, la série devrait à nouveau rencontrer un grand succès commercial (porté par Penelope Cruz, Edgar Ramirez, Darren Criss et Ricky Martin qui composent son casting cinq étoiles), la maison Versace a tenu à se désolidariser du programme. 

« La famille Versace n’a ni autorisé, ni participé à la réalisation de la série télévisée sur la mort de M. Gianni Versace. Cette série doit uniquement être considérée comme étant une fiction », indique un communiqué. Par ailleurs, les proches de Versace ont indiqué que le livre Vulgar favors de Maureen Orth, sur lequel est basé la série, n’était « que commérages et spéculations » et que l’auteure n’avait « jamais reçu d’informations de la part de la famille Versace » et reprenait « des rumeurs contradictoires ».

« Gianni Versace était un homme courageux et honnête qui s’est engagé dans l’humanitaire pour venir en aide aux autres. Parmi toutes les interprétations possibles de sa vie et de son oeuvre, il est regrettable et condamnable que les producteurs aient choisi la version déformée et fictive créée par Maureen Orth », conclut la famille Versace, qui précise également qu’elle ne fera plus de déclarations à ce sujet.

Tags: , , ,