Selon les informations relayées par Reuters et réunies auprès de sources proches du dossier, Diego Della Valle, président et fondateur du groupe Tod’s Spa, aurait commencé à « réfléchir à son rôle » au sein du groupe de maroquinerie italien. Agé de 63 ans, l’homme d’affaires aurait fait part de sa décision de « se mettre de côté » lors d’une journée dédiée aux investisseurs du groupe. Une annonce qui serait intervenue juste après la nomination « surprise » de Umberto Macchi di Cellere, ex-directeur commercial de Bulgari, en tant que nouvel administrateur délégué. Il succédera ainsi à Stefano Sincini, qui avait rejoint le groupe il y a près de trente ans.

Selon les sources interrogées par Reuters, si Diego Della Valle sera dorénavant moins impliqué dans la gestion quotidienne du groupe, il ne renoncera pas pour autant à son rôle de président, et continuera de superviser l’entreprise. Par ailleurs, la famille Diego Della Valle ne prévoit pas de vendre sa participation dans Tod’s, qu’elle détient à hauteur de 61,5%.

Cependant, selon le WWD, les informations concernant un éventuel retrait de Diego Della Valle auraient été démenties par un porte-parole du groupe.

PARTAGEZ CET ARTICLE :