Le groupe Condé Nast a confirmé lundi 13 novembre, l’arrivée de Radhika Jones, 44 ans, en qualité de rédactrice en chef de l’édition américaine du mythique titre de presse Vanity Fair. À ce titre, elle succède à Graydon Carter, véritable légende de l’univers des médias, qui occupait ce poste depuis plus de 25 ans.

Radhika Jones revendique une brillante carrière dans le milieu du journalisme. Après avoir collaboré avec le New York Times, le magazine Time et le Paris Review, elle prend la direction éditoriale de la rubrique littéraire du Times. Dans le cadre de ses nouvelles fonctions à la tête du Vanity Fair, effectives dès le 11 décembre prochain, Radhika Jones supervisera l’ensemble du développement des contenus, de la production et de l’expérience utilisateur pour les plateformes digitales, print, vidéo, sociales et expérientielles de Vanity Fair.

« Radhika est une rédactrice exceptionnellement talentueuse et qui a l’expérience nécessaire pour réussir à faire du journalisme avec une pointe de culture et d’humour », commente dans un communiqué Robert Sauerberg, directeur général de Condé Nast.

Radhika Jones sera la cinquième personne à occuper le poste de rédactrice en chef de Vanity Fair depuis la renaissance du magazine en 1983, et la première femme à se voir attribuer cette fonction depuis 1992.

PARTAGEZ CET ARTICLE :