Après avoir enregistré une croissance record en 2016 et des ventes en hausse de +8,9% au second trimestre de l’exercice 2017, le groupe Hermès maintient le cap et enregistre une solide progression de ses ventes au troisième trimestre. Le chiffre d’affaires atteint ainsi 1,34 milliard d’euros, soit une croissance de +11% à taux de change constants, portée par l’ensemble des zones géographiques et des différentes divisions du groupe. Fin septembre, le chiffre d’affaires consolidé du groupe s’élève à 4,05 milliards d’euros et progresse de 10% à taux de change constants et à taux de change courants.

Au troisième trimestre, l’Asie, hors Japon, a vu ses ventes s’envoler de +14%, tandis que le Japon réalise une performance solide de +5% « malgré le niveau élevé du yen ». L’Amérique et l’Europe revendiquent une croissance de +9%. Du côté des métiers du groupe, la Maroquinerie & Sellerie a bénéficié des capacités de production des nouveaux sites et de la diversité des modèles de sacs à main, et enregistre des ventes en hausse de +11%, au même titre que les Vêtements & Accessoires. La division Soie & Textiles progresse de +9%, et les Parfums de +13%, notamment grâce au lancement réussi de Twilly d’Hermès, qui rencontre un excellent accueil. L’Horlogerie reprend peu à peu des couleurs avec une hausse de +1% malgré un contexte toujours difficile.

Le groupe Hermès a confirmé des objectifs « ambitieux » de progression du chiffre d’affaires malgré « le renforcement des incertitudes économiques, géopolitiques et monétaires dans le monde ». Cependant, comme indiqué en septembre lors de l’annonce des résultats semestriels, « la performance des résultats à fin juin, qui a bénéficié de l’impact non récurrent des couvertures de change issues de l’année 2016, ne peut être extrapolée sur l’ensemble de l’année 2017 ».

PARTAGEZ CET ARTICLE :