Label culte des nineties, chef de file de la mode minimaliste et du mouvement Antifashion, la maison Helmut Lang se redessine sous l’égide d’Isabella Burley, rédactrice en chef de Dazed & Confused, nommée au mois de mars dernier en tant qu’editor in residence de la griffe autrichienne. 

Dès le mois d’octobre prochain, Helmut Lang présentera les premières réalisations issues de son nouveau projet hautement arty, « Helmut Lang Seen by : The Artist Series ». Echelonné sur toute une année, le programme réunira douze artistes visuels, sélectionnés par Isabella Burley et invités à imaginer divers objets tels que des t-shirts, des posters ou encore des accessoires inspirés de l’héritage d’Helmut Lang. Le premier artiste à relever le défi sera le photographe suisse Walter Pfeiffer, dont les créations seront dévoilées au mois d’octobre. Il sera par la suite relayé par les artistes Leigh Ledare, Carolee Schneemann, Boris Mikhailov, Peter Hujar
, Keizo Kitama, Adrienne Salinger, Martine Syms
, Mark Morrisroe, Paul Mpagi Sepuya, Andrew Miksys, Carrie Mae Weems, également sélectionnés pour prendre part à ce nouveau projet. Les pièces issues de ces douze collaborations, seront disponibles sur l’e-shop d’Helmut Lang, et 15% des bénéfices seront reversés à l’association de protection de l’environnement The Nature Conservancy.

En parallèle, le label autrichien dévoilera le 11 septembre, à l’occasion de la Fashion Week de New York, la première collection capsule issue du projet Helmut Lang Design Residency. Egalement initié par Isabella Burley, ce programme aura vocation à inviter des créateurs contemporains à imaginer des collections capsules répondant à l’héritage et l’influence d’Helmut Lang. C’est Shayne Oliver, créateur du très hyper label Hood By Air, qui sera le premier à se prêter à l’exercice. Au cours du mois de septembre, la maison révèlera le premier volume de sa ligne Helmut Lang Re-Edition, qui célèbrera les pièces les plus iconiques de la marque, tout en leur offrant une nouvelle vision créative, inscrite dans l’air du temps.

PARTAGEZ CET ARTICLE :