Le groupe Hermès a annoncé ce mercredi 8 juin l’inauguration de deux nouvelles maroquineries sur le territoire français, en Nouvelle Aquitaine et en Normandie. Ces deux nouveaux sites permettront la création de 220 emplois.

Vendredi 9 juin, c’est une Ganterie-Maroquinerie qui sera inaugurée à Saint-Junien en Haute-Vienne. La Ganterie de Saint-Junien, acquise par le groupe Hermès en 1998, intégrera également une activité de fabrication de petits objets de maroquinerie, et s’installera au sein de nouveaux locaux entièrement rénovés, déployés sur 1 500 m2 sur les bords de la Vienne. À terme, le site devrait accueillir 120 artisans.

Le 13 juin prochain, le sellier-maroquinier inaugurera la Maroquinerie de Normandie à Val-de-Reuil dans l’Eure, qui prendra place au sein de locaux indépendants d’une surface de 5 700 m². Depuis 1996, les ateliers de maroquinerie d’Hermès en Normandie étaient situés sur le site d’Hermès Parfums. La nouvelle maroquinerie devrait rassembler 250 artisans, issus notamment du lycée des Métiers d’Arts Augustin Boismard à Brionne dans l’Eure auprès duquel Hermès est engagé pour la formation de ses artisans maroquiniers.

Le groupe Hermès a revendiqué en 2016 des ventes records en hausse de +7,4% à 5,2 milliards d’euros. D’excellentes performances tirées en partie par son activité phare, la sellerie maroquinerie, dont les ventes ont progressé de +14% sur l’exercice 2016. Au 31 décembre dernier, le groupe de luxe employait 12 834 personnes dans le monde, dont près de 8 000 dans l’Hexagone, et 2 926 artisans selliers-maroquiniers au sein de ses quinze maroquineries françaises.

PARTAGEZ CET ARTICLE :