Au cours des six premiers mois de l’année, le secteur de l’hôtellerie française a largement repris des couleurs, après deux années marquées par la baisse du tourisme du fait des attentats de novembre 2015 et un regain de croissance timide l’an dernier. Selon le cabinet MKG Consulting, la fréquentation des établissements hôteliers français a en effet progressé de +1,5 point au cours des six premiers mois de l’année, malgré un léger ralentissement en avril et en mai dû à la grève de la SNCF.

Un retour à la croissance perceptible sur l’ensemble des segments, puisque les hôtels des catégories super-économiques augmentent de +0,8 point tandis que les hôtels haut de gamme et le luxe, progressent de +2,6 %. Du côté des zones géographiques, l’Île-de-France se place en tête des régions les plus dynamiques, avec un taux d’occupation supérieur à 76% (+3,3 points), grâce au retour de la clientèle internationale qui a particulièrement bénéficié aux hôtels haut de gamme. L’Occitannie, les Hauts de France et la région PACA voient leur fréquentation augmenter d’un point, à l’inverse de la Nouvelle Aquitaine, qui enregistre un repli à -2% après une année 2017 portée notamment par la hausse de la fréquentation liée au salon Vinexpo.

Une tendance globalement à la hausse qui devrait se poursuivre au cours de la période estivale, du moment que les premières semaines de juillet ont déjà fait état « d’une activité sensiblement similaire aux mois précédents, voire meilleure sur certains territoires et ce malgré un effet mondial craint par les hôteliers ». Le cabinet table également sur une forte hausse de la fréquentation pour le marché parisien grâce à la venue de nombreux touristes étrangers, qui devrait lui permettre de renouer avec ses performances de juillet 2015, son précédent record avant les attentats de novembre.

PARTAGEZ CET ARTICLE :