La semaine aura été riche en émotions pour la fashion sphère. Après le départ de Bouchra Jarrar de Lanvin et l’arrivée d’Olivier Lapidus à la direction artistique de la maison de couture, c’est au tour du mythique concept-store Colette de créer l’émoi en annonçant sa fermeture prochaine. 

Depuis vingt ans, Colette insuffle à la très chic rue Saint-Honoré, une bonne dose de hype et de coolness absolue. Inauguré en mars 1997 par la très discrète Colette Rousseaux, le concept-store jouit d’une réputation inégalable sur la scène mode internationale. Adulé par les célébrités, de Pharrell Williams à Kate Moss en passant par Kim Kardashian et Kanye West, les fashionistas, les rédactrices et l’ensemble des acteurs de l’industrie de la mode, le magasin parisien s’est forgé sa réputation grâce à une sélection éclectique, ultra-pointue et sans cesse renouvelée d’articles de mode et d’accessoires, mais également de gadgets en tout genre. Ainsi, depuis deux décennies, les collections des plus grandes maisons de luxe y côtoient pièces de créateurs et labels streetwear émergents, marques high-tech (c’est au sein du concept-store qu’Apple avait choisi de lancer son Apple Watch en 2014) et livres d’art, articles lifestyle et cosmétiques. L’espace, qui se déploie sur 700 m2 répartis sur trois niveaux, est également doté d’un water-bar au sous-sol, et accueille fréquemment bon nombre d’évènements et de lancements prestigieux.

L’an dernier, l’enseigne avait célébré son vingtième anniversaire en grande pompe avec l’installation The Beach, une piscine à balles, géante et accessible à tous, installée en plein coeur du musée des Arts Décoratifs.

Seulement voilà, « toutes les bonnes choses ont une fin », annonce Colette dans un communiqué relayé sur les réseaux sociaux. Le 20 décembre prochain, le mythique concept-store de la rue Saint-Honoré fermera définitivement ses portes. « Colette Roussaux arrive à l’âge où il est temps de prendre son temps ; or, colette ne peut exister sans Colette », précise l’enseigne. Restée présidente-directrice générale de Colette depuis son ouverture en 1997, Colette Rousseaux était épaulée par sa fille Sarah Andelman, qui officiait comme directrice artistique de la boutique.

Des discussions seraient actuellement en cours avec la maison Saint Laurent, propriété du groupe Kering, qui pourrait reprendre la boutique ainsi que ses salariés. « Des échanges ont lieu avec Saint Laurent et nous serions fiers qu’une marque aussi prestigieuse, avec qui nous avons régulièrement collaboré au fil des années, reprenne notre adresse, souligne le communiqué. Nous sommes ravis du grand intérêt que Saint Laurent a montré dans ce projet, ce qui pourrait constituer une très belle opportunité pour nos salariés ».

D’ici là, que les aficionados de mode hype et les clients de l’enseigne se rassurent : « jusqu’au dernier jour, rien ne changera. colette continuera de se renouveler toutes les semaines comme d’habitude, avec une sélection unique et de nombreuses collaborations, également disponibles sur notre site colette.fr », conclut le message diffusé par le concept-store.

Tags: , , ,