Nouveau chapitre dans la bataille juridique qui oppose le groupe Kering contre Hedi Slimane, depuis le départ du créateur de la maison Yves Saint Laurent. Selon le site Business of Fashion, le Tribunal de commerce de Paris vient de condamner le groupe de luxe à verser la somme de 11,5 millions de dollars (9,3 millions d’euros) au styliste, soit l’équivalent des salaires impayés durant la dernière année de Slimane au poste de directeur artistique de Saint Laurent.

En effet, en 2016, le créateur aurait touché un peu plus de 650 000 euros de la part de Kering, alors même que son contrat lui garantissait un salaire annuel de 10 millions d’euros, et que les ventes de la marque ont quasiment triplé durant le mandat de Slimane à sa direction artistique.

Une nouvelle victoire pour le couturier, désormais aux commandes de l’enseigne Céline (LVMH), qui n’en est pas à ses premiers déboires juridiques avec le groupe de François-Henri Pinault. En juin 2016, le Tribunal de commerce de Paris avait déjà condamné Kering à verser 13 millions de dollars à Hedi Slimane pour « rupture abusive de contrat », après que le groupe ait refusé de verser au créateur les indemnités liées à la clause de non-concurrence prévue dans son contrat.

PARTAGEZ CET ARTICLE :