Selon le Business of Fashion, LVMH serait actuellement poursuivi en justice par le maquilleur Sammy Mourabit, qui réclame au groupe la somme de 10 millions de dollars. Dans sa plainte, déposée auprès de la cour de district des États-Unis pour le district sud de New York, le make-up artist accuse le groupe de luxe d’avoir annulé une offre de contrat lui ayant été faite pour le poste de directeur artistique mondial de la marque Make Up For Ever. LVMH aurait promis à Mourabit un salaire annuel s’élevant à un million de dollars. Selon le make-up artist, les formalités liées à ce contrat, visant au remplacement de la fondatrice de la marque Dany Sanz à partir de janvier 2018, auraient été validées au mois d’août 2017. Cependant, l’offre aurait été annulée par le groupe quelques semaines plus tard.

« J’ai quitté des clients importants, des clients personnels, et j’ai perdu d’importantes sommes d’argent durant douze mois en refusant des opportunités et des défilés parce que je voulais être disponible pour travailler avec eux, a déclaré Sammy Mourabit quant aux poursuites entamées à l’encontre de LVMH. C’est un sentiment amer, c’est triste, je suis toujours sous le choc ».

PARTAGEZ CET ARTICLE :