Le groupe français L’Oréal a annoncé ce lundi 28 mai avoir remporté le contrat de licence mondiale pour les parfums et cosmétiques de la maison Valentino, grâce auquel il pourrait supplanter l’américain Coty à la place de numéro 1 mondial du parfum. Les modalités financières et la durée du contrat n’ont toutefois pas été révélées par le groupe.

Après avoir renouvelé la licence pour les cosmétiques Armani jusqu’en 2050, le géant français des cosmétiques étoffe un peu plus son portefeuille de marques de sa division Luxe avec la signature d’un contrat de licence « à long terme » portant sur la création, le développement et la distribution des parfums et cosmétiques de Valentino. En vigueur dès le 1er janvier 2019, le contrat devrait permettre à L’Oréal de prendre la place de numéro 1 mondial du parfum, devant le groupe américain Coty. Selon Euromonitor, les ventes de parfums de la griffe italienne auraient atteint 63 millions d’euros en 2017, portées notamment par les succès des fragrances Valentino Donna, Valentino Uomo et Valentina. « Avec son sens unique du prestige et de la modernité, Valentino est une marque attractive pour les consommateurs de la génération des « millennials » du monde entier et un parfait complément dans notre portefeuille de marques », a souligné Nicolas Hieronimus, directeur général adjoint de L’Oréal.

Depuis 2009, c’est l’espagnol Puig qui était en charge du contrat de licence des cosmétiques Valentino, dont la date d’expiration est prévue pour fin 2018.

PARTAGEZ CET ARTICLE :