L’année 2017 sera-t-elle celle de tous les records pour le numéro 1 mondial du luxe ? Après avoir dépassé la barre des 100 milliards d’euros de valorisation en Bourse et s’être imposé en tête du CAC40, le groupe de Bernard Arnault annonce une croissance organique des ventes de +12% au premier semestre 2017. 

Après avoir réalisé des performances historiques en 2016, le groupe LVMH semble continuer sur sa lancée et annonce des ventes en hausse de +12% à 19,7 milliards d’euros au premier semestre de l’exercice 2017. Au second trimestre, les ventes ont progressé de +12% à 9,83 milliards d’euros, après un accroissement de +13% au premier semestre, pour un chiffre d’affaires s’élevant à 9,88 milliards d’euros.

Sur les six premiers mois de l’année, le résultat opérationnel courant s’établit à 3 640 millions d’euros (+23%), tandis que la marge opérationnelle courante ressort à 18,5%, en hausse de 1 point. Le résultat net part du groupe s’élève pour sa part à 2 119 millions d’euros, en croissance de 24%. L’ensemble des divisions du groupe a revendiqué une croissance à deux chiffres, particulièrement remarquable pour l’activité Mode & Maroquinerie, qui voit ses ventes s’envoler de +34%, portée en partie par le dynamisme de Louis Vuitton. Les Vins & Spiritueux progressent de +21%, les Montres et la Joaillerie de +14% malgré un marché horloger encore difficile.

Prudence pour la seconde partie de l’année

Dans un communiqué, le groupe a notamment salué la bonne croissance en Europe, en Asie et aux Etats-Unis, mais a toutefois tenu à rester prudent quant aux prévisions pour l’ensemble de l’exercice 2017. « Le groupe bénéficie durant ce premier semestre d’une base de comparaison favorable, notamment en Asie mais aussi en France, où l’activité avait été affectée l’an dernier par une baisse du tourisme. La tendance actuellement observée ne peut raisonnablement pas à ce jour être extrapolée à l’ensemble de l’année », peut-on lire dans le communiqué.

PARTAGEZ CET ARTICLE :