La manifestation des gilets jaunes de samedi dernier a des répercussions négatives sur l’hôtellerie parisienne. Les images montrant des scènes d’émeutes sur la plus belle avenue du monde, retransmises dans le monde entier, ont amené un certain nombre de touristes ayant planifié de visiter Paris, en décembre, à annuler leur voyage. La grande majorité des hôtels ont enregistré des annulations au moins sur une journée en décembre. Cela représente un manque à gagner sur le chiffre d’affaires pouvant aller jusqu’à 20%, soit une estimation de 10 millions d’euros.

En même temps, les performances enregistrées sur les dix premiers mois de l’année d’activité étaient jusqu’à présent remarquables, avec une fréquentation en hausse de près de 4 points sur toute l’Ile-de-France. Les hôteliers avaient enfin retrouvé, voire légèrement dépassé, les niveaux de 2014 précédant les différents événements négatifs ayant frappé la capitale en 2015, événements qui avaient entraîné un fort recul de l’activité.  

Les événements survenus samedi dernier viennent donc mettre un sérieux coup de frein au tourisme francilien. Du 23 au 27 novembre, on estime qu’il y a déjà eu entre 20 000 et 25 000 nuitées d’annulées sur la totalité du mois de décembre. Les week-ends, notamment celui de la Saint-Sylvestre, sont les jours où l’on observe le plus grand nombre d’annulations.

PARTAGEZ CET ARTICLE :