Roche Bobois fait un pas vers l’introduction en Bourse. Le groupe français, connu pour son mobilier haut de gamme et ses multiples collaborations avec des designers et couturiers de renom, a en effet enregistré lundi 4 juin, son document de base auprès de l’autorité des marchés financiers, franchissant ainsi la première étape vers sa mise en Bourse.

Egalement propriétaire de l’enseigne Cuir Center, Roche Bobois reste à ce jour contrôlé par les deux familles fondatrices, les Roche et les Chouchan. En 2013, le fonds italien TRX avait pris une participation de 38% au capital du groupe français, dont il cherche désormais à se séparer. Dans cette optique, le groupe se prépare afin d’ouvrir son capital au public, pour la première fois de son histoire. « Les deux familles fondatrices resteront majoritaires à l’issue du processus d’introduction en Bourse, et continueront à soutenir le groupe dans sa croissance et son développement futur », a déclaré dans un communiqué Gilles Bonan, président du directoire.

Fondé en 1960, Roche Bobois revendique un chiffre d’affaires consolidé de 249 millions au cours de l’exercice 2017, avec des ventes s’élevant à 480 millions d’euros pour ses deux enseignes, Roche Bobois et Cuir Center. L’EBITDA s’établit pour sa part à 21 millions d’euros, soit une marge de 8,5%. Mais Roche Bobois nourrit de grandes ambitions pour l’avenir. D’ici 2021, le groupe vise un chiffre d’affaires consolidé de 320 millions d’euros et un excédent brut d’exploitation « à deux chiffres ». Par ailleurs, il prévoit 39 ouvertures d’ici trois ans, et entend accélérer sa stratégie de développement et d’implantation à l’international, notamment aux Etats-Unis, son second marché après la France. Enfin, le digital fera également partie des préoccupations centrales de la marque, avec le lancement d’un site de e-commerce courant 2019.

PARTAGEZ CET ARTICLE :