Le groupe SMCP, propriétaire de Sandro, Maje et Claudie Pierlot, a annoncé être entré en négociations exclusives en vue de s’offrir la maison De Fursac, spécialisée dans le costume, afin de se renforcer sur le marché de la mode masculine et du luxe accessible.

La transaction, dont le montant est resté secret, porterait sur 100% du capital de De Fursac et pourrait intervenir au troisième trimestre 2019, sous réserve de l’obtention de l’autorisation des autorités de la concurrence compétentes. Elle aurait un effet relutif sur le bénéfice net par action de SMCP dès 2019 sur une base de 12 mois, précise le groupe dans un communiqué, et serait financée en totalité par de la dette. Son financement est déjà intégralement mis en place.

Fondée en 1973 et dotée d’un fort ADN parisien, De Fursac bénéficie d’un réseau de 54 boutiques déployé dans 29 villes en France et en Suisse. En 2018, le chiffre d’affaire de la marque atteignait 41,4 millions d’euros, revendiquant une progression de +5,4% sur une base comparable « et une marge d’EBITDA supérieure à celle du Groupe SMCP ».

Cette acquisition permettrait à SMCP de renforcer sa présence « sur un marché en forte croissance, celui du luxe accessible pour homme où le Groupe développe déjà avec succès la marque Sandro Homme ».

« Ce projet marque une étape importante dans l’histoire de SMCP. Acquérir De Fursac est une superbe opportunité pour accélérer notre plan stratégique en accédant à un nouveau segment du marché de l’Homme dans le luxe accessible, qui est en pleine expansion » a déclaré Daniel Lalonde, Directeur Général de SMCP. « De Fursac est une marque magnifique, offrant un solide potentiel de croissance porté notamment par le développement à l’international, auquel SMCP entend apporter tout son savoir-faire. Nous sommes impatients de travailler avec les équipes talentueuses de De Fursac pour atteindre ensemble notre objectif de devenir le leader mondial du luxe accessible, en continuant de créer de la valeur pour nos actionnaires« .

PARTAGEZ CET ARTICLE :