Le groupe Kering accélère la cadence sur le digital. Ce lundi 26 novembre, le groupe de François-Henri Pinault a annoncé par le biais d’un communiqué, une série de développements initiés dans le cadre de sa stratégie digitale, orchestrée par Grégory Boutté depuis son arrivée au sein du groupe en 2017, en tant que directeur du digital et de la relation client. 

Parmi les mesures phares annoncées par Kering, la fin de son partenariat avec le groupe Yoox Net-a-Porter. En 2012, le groupe de luxe avait initié une joint-venture avec le pure-player Yoox, depuis devenu YNAP et propriété du groupe Richemont, afin de lui confier le développement des sites internet de ses maisons, parmi lesquelles Yves Saint Laurent, Alexander McQueen, Balenciaga ou encore Bottega Veneta. Une activité que Kering entend désormais reprendre en interne. « Après un partenariat fructueux de sept ans avec YNAP qui a atteint ses objectifs, ces activités e-commerce seront transférées à Kering au premier semestre 2020 », précise le groupe dans un communiqué.

Pour toutes les maisons du groupe, l’e-commerce est le canal de distribution qui connaît la croissance la plus rapide. Au premier semestre 2018, il a représenté 6% des ventes totales du groupe dans le réseau de distribution en propre.

Nouvelles étapes
En parallèle, le groupe Kering a annoncé différentes mesures dans l’optique de renforcer l’omnicanalité et le développement des activités digitales de ses maisons. Parmi celles-ci, la mise en place d’un partenariat avec Apple afin de développer une suite d’applications destinées aux vendeurs en boutique, en vue de leur permettre notamment de consulter les stocks en temps réel et fournir des conseils de style personnalisé aux clients. Par ailleurs, Kering et Apple travailleraient conjointement au développement de technologies avancées afin d’améliorer l’expérience client sur les appareils iOS, notamment concernant l’expérience de paiement en magasin.

Du côté de la communication, le groupe a indiqué avoir mis en place plusieurs projets pilotes articulés autour de la data science afin de fournir des expériences personnalisées à ses clients, et de mini-programmes sur WeChat pour resserrer les liens avec la clientèle chinoise et se déployer sur le segment du social commerce. Toujours en Chine, Kering a annoncé la constitution d’une équipe Client & Digital, qui aura pour mission d’« adapter les pratiques digitales au marché chinois, et d’identifier et promouvoir les innovations issues du marché chinois intéressantes pour les autres marchés ».

Enfin, l’innovation prendra une place croissante au sein du groupe, puisque l’équipe Innovation sera désormais chargée d’instaurer une « culture interne d’innovation » et de réfléchir à de « possibles scénarios futurs en matière commerciale ou de développement durable ». Une équipe dédiée à la data science et l’amélioration des services proposés aux clients est également en cours de création.

« Ces initiatives stimulantes ont été conçues pour répondre et aller au-devant des besoins des clients de nos maisons, et pour faire en sorte de continuer à leur offrir une expérience exceptionnelle à travers tous les canaux de distribution, dans un marché mondial en évolution rapide, a souligné Grégory Boutté. Ces opportunités ont été rendu possibles par l’expérience et le savoir-faire acquis par Kering au fil des années, notamment au travers du succès de sa joint-venture avec YNAP. Nous continuerons à travailler avec YNAP après la transition et à entretenir une relation fructueuse ».

PARTAGEZ CET ARTICLE :