Selon Reuters, la Commission européenne, chargée de veiller à la concurrence dans l’Union européenne, devrait faire part cette semaine de ses inquiétudes à Luxottica et Essilor quant à leur projet de fusion. 

Le groupe italien Luxottica, premier fabricant mondial de lunettes, et le Français Essilor, spécialiste des verres correcteurs et de l’optique ophtalmologique, avaient annoncé au mois de janvier dernier, leur projet de fusion visant à donner naissance à un nouveau géant de l’optique, dont le chiffre d’affaires atteindrait les 15 milliards d’euros. Les deux entités avaient toutefois précisé que la transaction était soumise à l’accord des autorités de la concurrence de l’Europe, des Etats-Unis, du Canada, du Brésil et de la Chine.

Ce lundi, Reuters annonçait que la Commission européenne prévoyait de rencontrer Luxottica et Essilor afin de leur faire part de ses inquiétudes quant à cette fusion, laissant entendre que les deux parties pourraient être amenées à faire d’importantes concessions. Faute d’actions insuffisantes, l’institution n’exclurait pas la possibilité d’ouvrir une enquête approfondie concernant la fusion.

Au début du mois de septembre, la commissaire à la Concurrence Margrethe Vestager avait déjà indiqué que le projet de fusion entre Luxottica et Essilor fera l’objet d’un examen approfondi, compte-tenu du poids des deux groupes sur leurs marchés respectifs.

Tags: , , , ,