Le groupe de luxe Hermès maintient le cap d’une croissance solide en 2018, portée par l’ensemble des zones géographiques et notamment l’Asie, qui affiche une croissance à deux chiffres. 

Sur l’ensemble de l’exercice 2018, le groupe Hermès a vu son chiffre d’affaires progresser de +10% à taux de change constants à 5,96 milliards d’euros. Après prise en compte de l’impact négatif des devises, la progression est de +7,5% à taux de change courants. Le groupe a notamment pu compter sur les performances solides enregistrées en Asie, dont les ventes augmentent de +12% à 2,89 milliards d’euros. Lors d’une conférence, Axel Dumas, président d’Hermès, a souligné qu’aucun « changement de rythme » n’était à constater dans les magasins de l’enseigne en Chine, malgré un contexte incertain lié aux tensions commerciales avec les Etats-Unis. L’Amérique progresse de +12%, L’Europe hors France de +8% grâce aux performances de l’Italie et du Royaume-Uni, tandis que la France affiche une croissance de +6%, malgré l’impact négatif lié au mouvement des « gilets jaunes ».

Du côté des différents Métiers du groupe, la Maroquinerie-Sellerie, principale source de revenus du groupe, poursuit sa croissance avec des ventes atteignant 2,97 milliards d’euros, en hausse de +9%. La division Vêtements & Accessoires confirme sa très belle dynamique « malgré des bases de comparaison élevées » et progresse de +14%.

Le groupe, qui publiera ses résultats définitifs le 20 mars prochain, a confirmé « un objectif de progression du chiffre d’affaires à taux constants ambitieux » pour 2019, malgré le « renforcement des incertitudes économiques, géopolitiques et monétaires dans le monde ».

Il y a quelques jours, le groupe annonçait la création d’un nouveau site de production en Normandie, qui devrait ouvrir ses portes à l’horizon 2021 et accueillir quelque 250 artisans. Il s’agira de la seconde manufacture installée dans la région par Hermès, qui compte à ce jour 16 sites de production dans l’Hexagone, et emploie près de 13 700 salariés à travers le monde dont 8500 personnes en France.

PARTAGEZ CET ARTICLE :