Le groupe L’Oréal a fait part vendredi 20 septembre de sa volonté de « résoudre un différend » avec le fisc français, lié au paiement de l’impôt sur les sociétés de trois de ses filiales : Lancôme Parfums et Beauté, Cosmétique Active International et Prestige et Collections International, pour la période de 2014 à 2018.

Le géant des cosmétiques a donc annoncé le versement de la somme de 320 millions d’euros au fisc, soit 47 millions d’euros pour Lancôme Parfums et Beauté,  115 millions d’euros pour Cosmétique Active International et 158 millions d’euros pour Prestige et Collections International. Le groupe n’aura pas à payer de pénalités supplémentaires.

« Ces charges seront comptabilisées en éléments exceptionnels sur l’exercice 2019, et il n’y aura pas d’impact récurrent significatif sur le futur » a souligné le groupe dans un communiqué. Au cours des six premiers mois de l’exercice 2019, L’Oréal a réalisé sa plus forte croissance depuis plus de dix ans, avec une hausse de +10,6 % du chiffre d’affaires à 14,81 milliards d’euros.

PARTAGEZ CET ARTICLE :