Selon la dernière étude du cabinet Bain and Company, réalisée en collaboration avec la fondation Altagamma, le marché mondial du luxe devrait poursuivre sa croissance en 2018 et afficher un chiffre d’affaires en hausse de 6 à 8% pour le secteur. 

Les ventes d’accessoires haut de gamme et de produits de luxe tels que les articles en cuir, bijoux, montres, cosmétiques et autres parfums, devraient atteindre un chiffre d’affaires total de 280 milliards d’euros. « Le commerce du luxe a extrêmement bien débuté l’année 2018. Cette tendance devrait se poursuivre dans presque toutes les régions occidentales et tous les groupes d’acheteurs, malgré des fluctuations monétaires », souligne Serge Hoffmann, expert en produits de luxe et partenaire chez Bain & Company.

En Chine, l’engouement des consommateurs pour les produits de luxe devrait entraîner une augmentation des ventes de marques premium, de plus de 20%. Une tendance également perceptible aux Etats-Unis, où les ventes d’objets de luxe devrait augmenter de +3 à +5% au cours de l’année, portées par la faiblesse du dollar et les dépenses des touristes venus d’Asie et d’Europe.

En Europe, en revanche, la croissance devrait être plutôt inférieure à la moyenne, en progression de +2% à +4%. Un phénomène en partie lié à la force de l’euro, mais également à l’instabilité liée au Brexit. L’étude réalisée par Bain et Altagamma précise toutefois qu’une hausse des ventes est attendue en Russie, en France et en Suisse.

PARTAGEZ CET ARTICLE :