Le groupe PUIG a annoncé ce jeudi 12 avril, des résultats en forte hausse pour l’exercice 2017, portés par les performances remarquables de ses marques phares. Au cours de l’exercice, le groupe espagnol a engendré 1,935 milliard d’euros de ventes, soit une croissance de +8,1 % à données publiées et de +8,6 % à périmètre et taux de change constants par rapport à l’exercice 2016. Depuis 2014, les ventes de PUIG ont progressé de +28 %, « croissance très supérieure à la moyenne de l’industrie », souligne le groupe de luxe, qui se fixe pour objectif un chiffre d’affaires de 3 milliards d’euros d’ici 2025.

Le bénéfice net attribuable ressort à 228 millions d’euros, soit 12 % du chiffre d’affaires, et signe une progression de +47 % par rapport à 2016. Du côté des zones géographiques, les ventes en Espagne s’élèvent à 290 millions d’euros, soit 15 % du chiffre d’affaires total du groupe, tandis que l’Amérique du Nord et l’Union européenne (hors Espagne) cumulent des ventes à 793 millions d’euros, et les pays émergents et le reste du monde 852 millions d’euros.

Des résultats records portés notamment par le succès des lancements des fragrances Scandal de Jean-Paul Gaultier, Pure XS de Paco Rabanne, Good Girl de Carolina Herrera sur le marché américain et l’essor de Prada sur ses principaux marchés cibles.

En 2018, Puig prévoit une croissance supérieure à 5 % à périmètre constant « qui sera toutefois sans doute neutralisée par l’impact négatif du taux de change et l’application de la nouvelle réglementation IFRS 15 (normes internationales d’information financière) à partir du début de l’année ».

 

PARTAGEZ CET ARTICLE :