Le groupe suisse Richemont affiche une croissance solide de ses ventes et de son bénéfice net pour son exercice décalé 2018/2019, clos en mars, grâce à ses différentes acquisitions et les ventes en ligne, ainsi que les bonnes performances des marchés américains et asiatiques. 

Au cours de l’exercice, le groupe suisse, numéro 2 mondial du luxe derrière LVMH, a vu son bénéfice net progresser de +128% à 2,7 milliards d’euros, à la faveur d’un gain exceptionnel de 1,38 milliard d’euros lié à l’acquisition du distributeur en ligne Yoox Net-A-Porter (YNAP)  et de la plateforme Watchfinder. Hors acquisitions, la croissance organique progresse de +8%, soit un pourcentage légèrement supérieur aux prévisions des analystes.

Du côté des ventes, le groupe revendique un chiffre d’affaires en hausse de + 27% à 13,9 milliards, tiré par les ventes réalisées en ligne via les plateformes acquises par Richemont, le dynamisme des activités Horlogerie et Joaillerie et les bonnes performances enregistrées sur les marchés asiatiques et américains. Hors ventes en ligne, les ventes ont progressé de +14% en Asie Pacifique, +11% en Amérique, +8% au Japon et +1% seulement en Europe, en raison des crises liées au Brexit et au mouvement des gilets jaunes en France.

Aucune prévision n’a été annoncée par le groupe concernant l’exercice en cours.

PARTAGEZ CET ARTICLE :