Après plusieurs semestres marqués par des résultats financiers jugés décevants, le joaillier américain Tiffany & Co. publie des résultats trimestriels supérieurs aux attentes des analystes, portés par le dynamisme des ventes sur les zones Amériques et Asie Pacifique. 

Au cours des trois premiers mois de l’exercice 2018, Tiffany & Co. a vu ses ventes bondir de +14,8% à 1,03 milliard de dollars (soit 881 millions d’euros), alors que le consensus tablait sur 959,4 millions de dollars. Le bénéfice net atteint 142,3 millions de dollars contre 92,9 millions à la même période l’an dernier. Le joaillier américain a vu ses ventes progresser de +9% à 425 millions de dollars sur la zone Amériques, qui représente son marché principal, tandis que les ventes en Asie Pacifique ont enregistré une croissance de +28% à 329 millions de dollars.

L’enseigne a ainsi commencé à récolter les fruits de son plan de relance, initié par Alessandro Bogliolo et articulé autour d’une stratégie visant à séduire un public plus jeune avec une gamme élargie et des collections plus accessibles. Face à cette croissance, Tiffany a relevé ses objectifs pour l’ensemble de l’exercice 2018, et a annoncé un nouveau plan de rachat d’actions d’un milliard de dollars.

PARTAGEZ CET ARTICLE :