Le groupe italien Tod’s affiche un chiffre d’affaires en légère baisse à 940,5 millions d’euros en 2018, soit un recul de -2,4% par rapport à l’année précédente, avec des ventes en recul sur l’ensemble des marchés et notamment en Italie (-5,4%). Son résultat net s’établit à 47,1 millions d’euros, contre 71 millions l’an passé, et son résultat opérationnel chute de près de 36% à 71,7 millions. Enfin, l’EBTIDA du groupe de luxe ressort à 118,3 millions d’euros, contre 125 millions attendus par les analystes, soit un recul de -26% par rapport à 2017. En cause, les dépenses marketing réalisées par le groupe pour redynamiser la marque et renouer durablement avec la croissance.

« Les résultats de l’exercice 2018 reflètent le plan industriel en cours et la décision stratégique d’investir des ressources financières importantes pour soutenir la croissance future des revenus« , a déclaré dans un communiqué le directeur général de Tod’s, Diego Della Valle, principal actionnaire de la société, précisant également que les collections actuellement disponibles en magasin suscitaient des réactions «très positives» de la part des clients.

Du côté des différentes marques du groupe, Tod’s voit ses ventes chuter de -3,3% à 498,7 millions d’euros, tandis que Roger Vivier et Fay décélèrent respectivement de -3,2% et -3,5%. Seule la marque Hogan voit ses ventes progresser légèrement, avec une hausse de +1,1%.

Malgré ces résultats en berne, le groupe s’est toutefois dit confiant quant à ses perspectives pour l’exercice 2019 et l’atteinte de ses objectifs de croissance du chiffre d’affaires.

PARTAGEZ CET ARTICLE :