Si vous n’aviez jamais cru pouvoir un jour trouver un job, un nouveau partenaire, voire un investisseur potentiel via une appli de rencontres, revoyez vos certitudes. Avec le lancement de Bumble Bizz, la « dating app » Bumble s’attaque désormais au networking, tout en maintenant son argumentaire qui consiste à « donner le pouvoir aux femmes ».

Après Bumble Dating voué aux relations amoureuses, Bumble BFF consacré aux rencontres amicales, Bumble se lance dans une nouvelle aventure avec un spin-off dédié au networking et au monde professionnel. À l’origine de l’application : Whitney Wolfe, 28 ans, et un CV qui n’a rien à envier à celui des entrepreneurs les plus successful de la Silicon Valley. Née à Salt Lake City, elle fonde à 19 ans sa première société, qui commercialise des tote-bags afin de venir en aide aux sinistrés de la marée noire, suite à l’explosion de la plateforme pétrolière Deepwater Horizon dans le golfe du Mexique en 2010. En 2012, elle rejoint les rangs de l’incubateur de startups Hatch Labs, et rencontre Sean Rad. Ensemble, ils cofondent l’application de rencontres Tinder, qui rencontre rapidement un succès fulgurant. Cependant, le rêve prend fin en 2014, lorsque Whitney Wolfe quitte la compagnie et porte plainte contre deux de ses anciens collègues pour harcèlement sexuel. Le contentieux se règlera finalement à l’amiable, et l’arrangement permettra à Whitney d’empocher un million de dollars, mais également de lever le voile sur le sexisme qui règne dans le milieu de la tech…

Suite à cette expérience, Whitney décide de fonder Bumble, une plateforme de rencontres d’un nouveau genre, qui entend « donner le pouvoir aux femmes ». Fonctionnant sur le principe du « swipe » (balayage de l’écran vers la droite ou la gauche selon l’intérêt porté au profil), l’application tend à mettre en valeur les informations et les caractéristiques propres à chacun, plutôt que le physique. Autre révolution : seules les femmes ont la possibilité de contacter leurs « matchs » en premier lieu. Un parti-pris pensé pour permettre aux femmes de faire le premier pas, mais également leur éviter les sollicitations indésirables et le cyberharcèlement.

Un concept qui a largement porté ses fruits, puisque Bumble est aujourd’hui présent aux Etats-Unis, au Canada, en Australie, au Royaume-Uni, en Allemagne et en France, et revendique plus de 20 millions d’utilisateurs. Face à ce succès, la startup a décidé d’accélérer son développement, et de s’attaquer au networking avec le lancement de Bumble Bizz. Fonctionnant sur le même principe que l’application de rencontres amoureuses et amicales, l’extension à vocation à favoriser les échanges et les opportunités professionnelles.

« Nous nous sommes toujours astreints à créer une communauté dont les fondements reposent sur la pensée positive, le respect, la confiance et le fait d’encourager les femmes à faire le premier pas, a déclaré Whitney Wolfe Herd. Nous le faisons désormais sur tous les aspects de leur vie. Le retour a été très positif. La joie de nos utilisateurs est notre motivation et nous sommes très émus de voir à quel point la marque n’a cessé d’évoluer depuis le début ».

L’application sera dotée d’un outil de vérification des photos de profil afin d’éviter les abus. Outre l’onglet « Compétences », les utilisateurs pourront joindre un CV digital, des exemples de leurs travaux et réalisations, et présenter leurs talents. Bumble Bizz, intégrée à l’application Bumble, est disponible gratuitement sur l’App Store et Google Play dès à présent.

bumble-bizz-innovation-digital-application bumble-bizz-innovation-digital-application

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tags: , , , ,