LVMH s’engage en faveur du développement des jeunes pousses de la tech’. Le groupe de luxe vient en effet d’annoncer la création d’un programme d’accélération des startups au sein de Station F, l’incubateur géant de Xavier Niel. 

Présenté lundi 9 avril et baptisé La Maison des Startups, le projet a vocation à accueillir 50 startups internationales, réparties en deux promotions par an, dans le but de soutenir leur développement pour « inventer de nouveaux services et produits innovants sur le marché ». Déployé sur 220 m2, l’espace mettra à disposition 89 postes de travail et offrira aux jeunes pousses participantes un environnement de travail propice à l’innovation, ainsi qu’un accompagnement personnalisé tout au long du programme. Les entrepreneurs profiteront notamment de séances de coaching et de conseils de la part d’experts du groupe, et pourront participer à des workshops articulés autour des enjeux du luxe ou des sessions de pitchs afin de leur permettre de présenter leurs travaux et leurs avancées. Un programme qui leur permettra également de bénéficier d’un premier point d’entrée dans le but d’intégrer l’écosystème du groupe, qui contrôle à ce jour 70 maisons.

« Parce que l’innovation fait intimement partie de l’histoire de nos maisons, souvent pluriséculaires, nous savons, peut-être mieux que d’autres, trouver avec les startups des modes de travail en commun dont nous bénéficions mutuellement », déclare Bernard Arnault dans un communiqué.

Résolument transversale, la Maison des Startups a vocation à accueillir des entreprises spécialisées dans sept grands domaines : l’intelligence artificielle, le retail et l’e-commerce, la réalité virtuelle ou augmentée, les objets connectés, les matières premières et la durabilité, la blockchain et la lutte contre la contrefaçon, la personnalisation et le contenu. « La spécificité du programme est d’être multisectoriel, en regroupant des entrepreneurs dont les innovations sont applicables aux secteurs des Vins & Spiritueux, de la Mode & Maroquinerie, des Parfums & Cosmétiques, des Montres & Joaillerie, ainsi que de la Distribution Sélective », souligne LVMH.

Le projet s’inscrit dans la lignée des initiatives déjà mises en place par le groupe de luxe pour soutenir les jeunes entreprises, à l’exemple du « Luxury Lab » LVMH au salon Viva Technology ou du programme DARE basé sur l’open innovation, qui ont permis d’identifier plusieurs startups ayant rejoint la première promotion de la Maison des Startups en novembre dernier. « Collaborer avec des startups nous permet de rester à l’affût des opportunités de business et des nouveaux modes de travail, explique Ian Rogers, Chief Digital Office de LVMH. Un écosystème de startups dynamique est nécessaire à la bonne santé de toute l’industrie ». 

PARTAGEZ CET ARTICLE :