Le Printemps des études consiste en des rencontres professionnelles orientées Research / Data / Insights. Née sous l’impulsion du collectif Re-Création, la manifestation est devenue en quelques années la référence française et européenne de la filière études. Proposant, en un seul lieu, une offre complète et diversifiée, associée à des conférences d’experts. Le Printemps des études rassemble tous les ans plusieurs milliers de visiteurs, professionnels des études, du marketing et dirigeants d’entreprise. Le Printemps des études est organisé par la société Empresarial, nous avons souhaité dresser le bilan de cette dernière édition avec Stéphanie Perrin, directrice d’Empresarial et commissaire générale de l’événement.

Il y a quelques jours s’est tenue la septième édition du Printemps des études. Pouvez-vous nous présenter l’événement en quelques mots ?

La septième édition du Printemps des études s’est effectivement tenue les 5 et 6 avril derniers au Palais Brongniart à Paris. Il s’agit de rencontres professionnelles Research / Data / Insights autour des tendances et des innovations en matière d’études marketing. La manifestation a pour objectif d’apporter des contenus répondant aux enjeux actuels des marques, à travers des prises de parole d’acteurs et d’experts de la filière.

Pour ce faire, Le Printemps des études propose un panel large de formats de rencontres (grandes conférences, rendez-vous, agoras, visites guidées, etc.), mais aussi une multiplicité de thématiques le plus souvent accompagnées de retours d’expérience et de témoignages clients afin d’incarner les échanges.

A qui s’adresse ce salon ?
Le Printemps des études s’adresse principalement aux directions marketing et communication, aux directeurs digitaux, aux directeurs stratégie et innovation, aux responsables études ou planning stratégique, mais aussi aux dirigeants d’entreprise.

Quels ont été les points forts cette année ?
Cette année a bénéficié d’une grande richesse de contenu. Les 13 grandes conférences et les 64 rendez-vous organisés par plus de 130 acteurs du Printemps des études, proposaient différents thèmes en lien avec l’actualité réglementaire, ou encore avec les nécessaires évolutions technologiques et méthodologiques de la fonction, bref des défis à relever. La digitalisation a été l’un des principaux thèmes de cette édition ; abordée à travers différents moments tels que l’intelligence artificielle, les réseaux sociaux, les influenceurs, ou la connaissance client, le parcours client, etc. Nous avons eu la chance de recevoir Jon Orwant, Google Research Engineering Director, qui est venu spécialement de Boston pour partager sa vision des enjeux et apports du machine learning, en ouverture du Printemps des études.

Depuis trois éditions, nous accompagnons nos visiteurs dans leur compréhension et préparation du RGPD. A quelques jours de son entrée en vigueur, la conférence organisée par les associations partenaires (Adetem, AFM, CESP, Esomar, Irep, SYNTEC Études et UDA), a mis l’accent sur la confidentialité des données afin d’éclairer les entreprises qui ne sont pas encore préparées.

La septième édition du Printemps des études a été synonyme de nouveautés. En plus de nos deux agoras, nous avons créé cette année un nouvel espace « La Parenthèse » qui a permis de mettre en lumière plus de trente start-up, chercheurs, entrepreneurs et auteurs du secteur. Ce nouveau format de rendez-vous plus court (15 min) a pour objectif de donner la parole à des experts nouveaux, nationaux et internationaux, afin de présenter leurs innovations et d’apporter un nouveau regard sur nos métiers

Comment s’est déroulée cette dernière édition ? Quel est votre bilan ?
La dernière édition s’est très bien passée et ce, malgré la situation de grève des transports. En effet, le succès était au rendez-vous puisque le Printemps des études a accueilli 2 727 visiteurs. Depuis trois éditions consécutives, la manifestation reçoit plus de 2 500 visiteurs ce qui est un très bon marqueur pour nous.

Ce bilan très positif est un encouragement à internationaliser plus encore notre manifestation reconnue au-delà de nos frontières hexagonales pour la qualité de ses contenus. Parmi les acteurs du Printemps des études, les acteurs internationaux sont très représentés, nous allons poursuivre notre travail pour attirer un visitorat international plus nombreux.

Les évolutions de la fonction marketing et de la filière études marketing (hybridation des savoir-faire, intégration de nouvelles spécialités en sciences humaines, data mining…) nous ouvrent en cela de belles perspectives.

PARTAGEZ CET ARTICLE :