Remaniements en vue à la tête de Condé Nast. Dans un communiqué, le groupe de presse a en effet annoncé le regroupement de ses activités américaines et internationales dans le but de réduire les coûts et renouer avec la croissance, dans un contexte difficile pour la presse papier. Résultera de cette fusion le départ de Bob Sauerberg, actuel directeur général de Conde Nast US depuis 2010.

Il semblerait que pour l’heure, aucun successeur n’ait encore été trouvé, comme l’indique une note interne envoyée aux salariés et relayée par le Financial Times. « Nous avons lancé une recherche externe pour trouver un PDG ayant une expérience mondiale », est-il mentionné. Dans le cadre de cette fusion, il se pourrait que le successeur de Bob Sauerberg soit chargé de piloter l’ensemble des activités de Condé Nast US et Condé Nast International. En parallèle, Jonathan Newhouse, CEO de Condé Nast International, deviendra président du conseil d’administration de la nouvelle entité, tout en restant basé à Londres. Wolfgang Blau conservera quant à lui, ses fonctions de président de Condé Nast International.

Après avoir accusé une perte nette de 120 millions de dollars l’an dernier, Condé Nast US avait déclaré s’attendre à des résultats dans le rouge pour 2018. Dans ce contexte, le groupe avait pris plusieurs mesures pour réduire les coûts, notamment en se séparant de trois de ses titres, Brides, W et Golf Digest, mais également en signant la fin des éditions papier de Self, Teen Vogue et, il y a quelques jours, le magazine Glamour. Récemment, Bob Sauerberg annonçait la mise en place d’un ambitieux plan stratégique, visant à faire renouer le groupe avec la croissance d’ici 2020.

PARTAGEZ CET ARTICLE :